Archive | octobre 2011

Débat GOP de Vegas

D’abord, a-t-on besoin d’une grosse pub sur l’ouest américain et l’hymne national avant un débat? Au moins c’était bien chanté.. (ce n’était pas une version "libérale" comme Aguilera… #joke). Ensuite on nous a présenté les 7 candidats. Oui vous avez bien lu, 7. Il semble qu’on perds un candidat par débat. Et honnêtement, je ne crois pas que Huntsman a manqué à personne.

Le débat a débuté fort sur le plan 9-9-9 de Cain, ce qui laissait présager qu’il est encore l’homme à battre. Par contre, l’attention a vite tourné vers Romney qui semble être la cible préférée de tous. Et les angles pour l’attaquer sont nombreux: son plan "Romneycare", le fait qu’il aurait engagé des travailleurs illégaux en connaissance de cause, etc.

Et la joke de la soirée nous vient de Bachmann: Espérons que cette fois-ci, ce qui se passera à Vegas ne restera pas à Vegas. Ou peut-être que la joke était son costume de cérémonie militaire, je ne sais plus trop…

La vision de Richard Hétu
Ça vaut la peine pour un bénévole comme moi de suivre un professionnel comme Hétu pour voir comment il analyse l’information. Voici donc ses commentaires: "Ron Paul accuse Herman Cain de blâmer les victimes en critiquant les manifestants du mouvement #OWS", "Les spectateurs ont quand même applaudi quand Cain a déclaré que les militants du mouvement #OWS devaient se blâmer eux-mêmes". J’imagine que Richard Hétu tente de nous dire qu’il croit que Ron Paul n’a vraiment aucune chance d’être élu… Hétu a aussi écrit: "Tout compte fait, Herman Cain ne blaguait pas en proposant une clôture électrifiée pouvant tuer les immigrants illégaux", mais en faisant un lien avec son article sur l’appui à la légalisation de la marijuana. Peut-être que Hétu nous apprend que seuls les immigrants illégaux sont en faveur de la légalisation de la marijuana…

Les messages des candidats

Bachmann: Tout le monde doit payer quelque chose, incluant les 47% qui ne paient présentement rien, même si ce n’est que $1. Cependant il ne faut pas le faire avec une nouvelle taxe de vente. Il faut que ce soit fait avec une taxe plus "flat" (moins progressive). Elle croit aussi qu’il faut bâtir une méga-clôture et imposer l’anglais comme langue officielle au gouvernement (une loi 101 pour les USA?). En ce faisait elle décide de nous rappeler que la parenté d’Obama a eu des problèmes avec l’Immigration (ouch!). Mais son moment fort est lorsqu’elle jouait la mère qui sympathisait avec celles qui vont perdre leur maison et elle avait vraiment l’air d’être sur le bord de pleurer! Mais elle n’a plus l’air de la mère lorsqu’elle traite le leader d’Iran de "genocidal maniac" ou lorsqu’elle disait que certains pays devraient rembourser les USA pour les avoir "libérés" (car ils l’ont demandé..??). Ah oui j’allais oublier: elle aime prononcer Reagan

Cain: Faut lui donner une chose, il a le don de W. Bush, car il est capable de faire avaler aux américains une nouvelle taxe de vente et un système d’impôt régressif qui va coûtera plus cher aux 80% d’américains les moins fortunés. En plus il a toujours réponse à toutes les attaques: lisez notre analyse sur mon site web. Pendant ce temps, il continue de blâmer les occupants de Wall St. Par contre, il nuance en ajoutant que Wall St. n’est pas le problème, mais plutôt la maison blanche. Et fidèle à sa nouvelle habitude lorsqu’il est coincé serré, il a nié des propos qui ont été cités comme venant de lui. Cette fois, il nie avoir dit qu’il négocierait avec des terroristes. Mais c’est à croire que Cain ne connaît pas l’internet, car on y trouve déjà la preuve qu’il dit être prêt à considérer l’échange de tous les prisonniers de Gitmo, des centaines, contre un seul soldat américain (vers 1:06). J’ai l’impression que la politique étrangère n’est pas son fort. Et ces mensonges nous donne l’impression qu’il ment aussi sur son fameux plan 9-9-9.

Santorum: Il est l’homme de la famille et de la foi. Il semble croire que tous les pays hostiles envers les États-Unis forment une sorte d’alliance, une guerre sainte. Il est contre le plan de Cain car il n’y aurait plus de crédits pour les familles, ce qui réduirait la natalité. Il croit qu’il faut encourager le domaine manufacturier pour permettre aux gens d’augmenter leur niveau de vie. Il attaque le libertarien Ron Paul en affirmant que l’unité de base de la société américaine est la famille et non l’individu. Toutefois, Paul soulève la foule en lui répondant que nos droits n’arrivent pas par groupes de gens: chaque individu a droit à sa vie et à sa liberté.

Paul: De loin le plus cohérent du groupe, Ron Paul se soucis peu de savoir quelle positions sont à la mode. Ce qui importe pour lui est que chaque individu a le droit à sa vie et à sa liberté (ce qui va aussi avec des responsabilités). Il vient tout juste de publier son plan économique: il coupe $1,000,000,000,000 la première année et il balance le budget en 3 ans, et il mets au défi les autres de proposer de vraies coupures. Enfin un politicien qui nous dit que chaque dollar dépensé par le gouvernement est une taxe aujourd’hui ou demain. Il veut éviter d’augmenter les impôts pour les classes inférieurs comme Cain et Bachmann, car son point de vue est le suivant: il y a la moitié des gens qui ne paient pas d’impôt, alors on a la moitié du chemin de fait, il ne faut pas hausser les taxes de personne. Il n’est pas d’accord avec Cain qui blâme les manifestants de OWS et blanchi les banques. Paul dit que le peuple sont les victimes des banques car ces dernières ont exigé des fonds sous la menace que le monde s’effondrerait. Selon lui, s’il fallait à tout prix aider quelqu’un, c’était d’abord les gens qui perdaient leurs maisons. Il ajoute que Cain aurait dû s’avoir que les bail-out ne fonctionneraient pas, car on ne peut pas faire confiance au gouvernement pour gérer de telles choses. Il ne veut pas d’intervention du gouvernement en médecine ou ailleurs car il dit que c’est toujours à ce moment là que les lobbyistes (pharma, etc.) viennent faire la file à DC, et que les prix montent. Et la solution de Paul pour l’immigration: mettre fin aux mandats fédéraux qui obligent les États à offrir des services sociaux aux illégaux. Aux fanatiques de l’armée, il réponds que toutes les empires arrivent à une fin quand ils s’étirent trop, qu’on n’a pas besoin de plus d’armes quand on peut détruire la planète 20 fois, et que de toute façon le budget est en très mauvais état alors il faut trouver de quoi à couper. Finalement, il est le seul à reconnaître que les républicains ont fait parti du problème dans le passé.

Romney: Il croit que les USA sont une nation riche en énergie qui agit comme une nation pauvre en énergie. Romney est souvent attaqué sur le fait qu’il a développé le "Romneycare" dans son état, mais il s’opposerait à Obamacare. Il veut tout de même agir au niveau fédéral, car il croit qu’il pourra réduire le coût de la santé. Il serait aussi "dur" sur les immigrants illégaux, mais Perry l’accuse d’avoir engagé des illégaux en connaissance de cause. Pour sa part, Romney trouve que Perry est comme l’entraîneur qui a perdu 50 matchs dans une saison mais dit qu’il a de l’expérience pour gagner la coupe. Il se dit d’accord avec Ron Paul lorsqu’il explique que 49 états ne peuvent pas voter pour entreposer leurs déchets dans un 50e état, mais se contredit pratiquement ensuite car il croit que le gouvernement fédéral doit s’impliquer dans le choix du lieu. Enfin, il dit qu’il serait un bon président car il a passé sa vie dans le secteur privé. À vous de juger si c’est un avantage, selon moi le but d’une entreprise n’est pas de diminuer avec le temps, mais de s’accaparer de la plus grande part de marché possible..

Perry: Tout comme Romney, il croit que les USA sont une nation riche en énergie qui n’agit pas comme telle. Il faudrait débloquer tous les développements de gaz, pétrole et charbon, car ils auraient pour 300 ans d’énergie sous les pieds. Cela semble être une solution magique pour les États-Unis, autant au niveau du taux de chômage qu’au niveau du budget fédéral. On ne ressort la bonne vieille "indépendance énergétique" que des présidents américains promettent depuis des décennies. Malgré le haut taux de chômage, Perry croit que les illégaux viennent aux USA pour les emplois. Il veut donc militariser la frontière avec des "bottes sur le terrain" et des drones dans les airs (l’histoire ne nous dit pas quand il pourra justifier de les armer aussi..). Finalement, on accuse Perry d’avoir appuyé le TARP (bail-outs). Évidemment il nie, mais ici c’est l’objectif alors jugez-en par vous-même.

Gingrich: Un autre qui fait référence à son site web lorsqu’il manque de substance. Il croit que les problèmes en santé doivent être réglés à partir de la base, la relation patient-médecin, au lieu de partir du haut, le gouvernement fédéral. Et si vous voulez vous lancer dans la course, sachez que Gingrich ne croit pas en vous si vous ne priez pas…

Alors allez en paix mes chers lecteurs, peu importe vos croyances, le GOP est très ouvert en autant que vous vénérez un seul Dieu avec les mêmes valeurs qu’eux…

Prochain débat GOP..

Le prochain débat des républicains aura lieu mardi aujourd’hui le 18 octobre au Sands Expo Center à Las Vegas, Nevada. Il est commandité par CNN et le Western Republican Leadership Conference. Le réseau CNN a mis en place un critère objectif pour déterminer qui pourra participer au débat:

Participants need to meet the threshold outlined below to receive an invitation to this debate:

A person must receive an average of at least 2.00 percent in at least three national polls released between September 1st and October 16th that were conducted by the following organization: ABC, AP, Bloomberg, CBS News/New York Times, CNN, FOX, Gallup, Los Angeles Times, Marist, McClatchy, NBC, Newsweek, Pew, Quinnipiac, Reuters, USA Today and Time.

Bachmann, Cain, Gingrich, Paul, Perry, Romney, et Santorum seront donc de la partie. Par contre, Jon Huntsman pourrait perdre sa place au débat, car il lui manque un troisième "bon" sondage (lui donnant au moins 2% des intentions de vote) pour atteindre le seuil de passage.

[MISE À JOUR 1]
Huntsman a décidé de boycotter le débat, prétextant que c’est pour protester contre l’avance de la date pour le "Nevada Caucus".

[MISE À JOUR 2]
Est-ce que la course se resserre? Il y avait 9 candidats au débat du 22 septembre, 8 candidats au débat du 11 octobre, et maintenant 7 candidats au débat de demain le 18 octobre. "Si la tendance se maintient", il resterait de 2 à 4 candidats en janvier…

Ron Paul vient de publier son plan économique détaillé. Est-ce qu’il deviendra la cible des autres candidats, ou est-ce qu’ils croient qu’ils n’ont rien à gagner à le débattre?

Revenez sur l’objectif pour un compte rendu clair et objectif de ce débat!

Mensonge au débat GOP!

[mise à jour: vidéo plus complet]

Récemment, après 30 ans d’efforts, Ron Paul a réussi à faire faire un audit de la FED. Cet audit a démontré que la FED a prêté de façon arbitraire et secret des sommes d’argent astronomiques à des banques américaines et étrangères, mais ultimement sous la pleine responsabilité du gouvernement américain. Ces sommes totalisent 16T$, davantage que la dette des États-Unis et plusieurs fois le budget total du Congrès américain. N’oublions pas, pas une cenne est supposée être dépensée aux États-Unis sans l’autorisation du Congrès, redevable au peuple.

Durant le débat, Ron Paul a demandé à Herman Cain, à la lumière de ces faits, s’il était toujours d’avis que les gens qui demandent un audit de la Fed n’y connaissent rien, et que ce n’est pas nécessaire. Pour esquiver la question, Cain a répondu qu’il n’a jamais dit ça à propos de gens comme Ron Paul, il ajoute: montrez-moi des preuves, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit sur Internet. J’ai attendu de trouver une preuve sûre à savoir qui a raison, ses propres paroles sur youtube. Jugez-en par vous-même, car c’est ça l’objectif:


(et voici l’ancien vidéo)

Entre autres, Cain dit: "Je ne sais pas pourquoi les gens pensent qu’on va apprendre grand chose d’un audit de la FED. Si les gens réclament ça, c’est qu’ils ignorent pratiquement tout à propos de la FED. À ma connaissance, il ne se passe rien de secret à la FED".

Ma préférée est sa dernière remarque. N’est-ce pas ça la nature d’un secret, de ne pas être connu de tous…

Débat GOP, Hanover NH

Le dernier débat républicain, présenté par Bloomberg et le Washington Post, vient de se terminer à Hanover au New Hampshire, Les modérateurs étaient Charlie Rose, Karen Tumulty et Julianna Goldman. Le sujet de ce débat était l’économie, et on dit même que cette élection est "The Economy Election".

Les candidats sont: Bachmann, Cain, Gingrich, Huntsman, Paul, Perry, Romney, et Santorum. Le format était relativement orignal, car les 8 candidats étaient assis autour de ce qui pourrait être une table de cuisine. Cela donnait un atmosphère différent et la proximité semblait forcer un peu plus de respect entre les candidats.

Les candidats forts
Vers la fin du débat, chaque candidat avait la chance de poser une question à un autre candidat de son choix. Les questions ont été majoritairement dirigées vers Romney, et aussi vers Cain. Les commentateurs partagent mon opinion: Romney et Cain sont devenus les hommes à battre, et Perry est pratiquement en chute libre. Le 999 de Cain fait vendeur de Pizza, mais fait aussi jaser. Il tente de marteler un lien avec Jobs-Jobs-Jobs dans la tête des gens. L’avenir nous dira si sa politique simple est la bonne approche. Après tout, Obama n’a fait campagne que sur "l’espoir" et le "changement"..

Tous nos problèmes disparaîtront…
Ici je résume la "solution magique" de chaque candidat, son message qui pourrait se terminer par "and all our problems will go away"

Romney: Faisons croître l’économie avec mon leadership…

Perry: Réalisons l’indépendance énergétique en éliminant une tonne de régulations…

Cain: Remplaçons tout notre fiscalité par un impôt de 9% et une nouvelle taxe de vente de 9%…

Bachmann: Prenons tous soin de gens dans le besoin autour de nous au lieu d’avoir un gros gouvernement…

Paul: End the FED: enlevons la possibilité pour le gouvernement de créer de la monnaie au besoin…

Huntsman: Redonnons de la dignité aux américains avec des emplois en réduisant les taxes…

Santorum: Encourageons l’unité familiale, ce qui a été la force du pays autrefois…

Gingrich: Élisez pratiquement n’importe qui présent ici au lieu d’Obama…

Obama: S’il était là, il dirait: Ayez confiance et espoir…

Les bons coups et quelques moins bons..
Cain dit qu’il a aimé Greenspan et que la FED peut être arrangé. Les candidats (et moi-même) ont peine à contenir leurs rires. Ron Paul réplique que Greenspan a été un désastre, ce qui a valu ce qui était probablement les plus fortes applaudissements de la soirée! Greenspan est à l’origine de la bulle Nasdaq, et puisque ces politiques de bas taux d’intérêt prolongés perdurent, Ron Paul conclue que Bernanke est encore pire. Il faut remarquer que Greenspan a déjà été pour l’étalon or car il jugeait que c’était la seule façon de préserver nos libertés économiques (ref).

Perry a dit les américains attendent encore les coupures dans les dépenses promises par Reagan en échange de hausse d’impôt. D’ailleurs, j’espère que personne au Québec ne s’attends à ce que l’État fasse les "2/3 de l’effort" promis…

Romney a dit qu’il aurait aimé avoir Milton Friedman en vie pour être son conseiller. Selon moi s’il était sincère là-dessus, il n’a qu’à appuyer la candidature de Ron Paul. Cela dit, Romney semble être pour la ligne dure avec la Chine, même au risque d’initier un "trade war". Un bon coup de Romney a été de surprendre Perry en lui répondant qu’il y a moins de 1% d’enfants sans assurance médiale dans son État versus un très grand nombre au Texas. Il a aussi fait remarquer qu’une raison pour laquelle les plans de stimulus économique ne fonctionnent pas est que les entreprises n’engagent pas du personnel que pour un an, mais que les plans de relance sont temporaires. Mais tout compte fait, Romney donne l’impression d’être un modéré. Est-ce vraiment suffisant pour les républicains?

Bachmann a voulue démontrer sa connaissance de la FED, de Fannie et Freddie, etc. Mais en ce faisant, elle n’a fait que démontrer que Ron Paul lui a fait école. Elle a aussi fait une remarque bizarre au sujet du plan 999 de Cain: "c’est 666 à l’envers et le diable est dans les détails…". Finalement, on dirait qu’elle ne connait pas son propre programme, car elle nous réfère plutôt continuellement à son site web, où se trouve aussi sa campagne de financement..

Gingrich prends la ligne dure avec Occupy Wall St. Il dit qu’on y trouve des gauchistes et des gens de la classe moyenne, et que la différence entre les deux est qu’un groupe se ramasse et que l’autre est fier de foutre le bordel. Gingrich voudrait aussi envoyer pas mal de monde en prison, des gens qu’il juge corrompus au plus haut niveau, peut-être même Bernanke? Sa joke de la soirée: Obama déguise ses demandes d’excuses en ce qui s’appelle des "conférences de presse"..

Paul fait remarquer que les problèmes des États-Unis ne sont pas uniquement la faute d’Obama, que les républicains ont aussi fait de très mauvais choix dans le passé, et que c’est pour cette raison que la population est cynique envers les politiciens.

Le bon coup de Santorum a été de demander aux gens du New Hampshire présents s’ils veulent d’une taxe de vente fédérale de 9%, très futé car le New Hampshire n’a pas de taxe de vente au niveau de l’État!

Et Huntsman se demande si 9.99 est le prix d’une Pizza au Restaurant de Cain…

Les médias et Ron Paul

Après le débat de ce soir, est-ce que les médias traditionnels vous offriront une couverture objective de l’évènement? À l’ère des réseaux sociaux, est-ce qu’ils véhiculeront l’opinion de la population, ou est-ce qu’ils choisiront le gagnant pour vous? Voici ce que Jon Stewart en pense…


Manifestations à Wall St.

Visiblement, plusieurs américains réclament le "changement" promis par Obama, mais qui n’a jamais eu lieu. J’attends toujours la fin des guerres..

Les médias ne comprennent rien à "Occupons Wall Street"

Ces gens n’ont pas de leader, de véritable ligne directrice, alors ils manifestent leur mécontentement sans trop cibler le problème. Les "solutions" qu’ils proposent sont populistes et ne régleront rien. Ce mouvement parti des médias sociaux pourrait même nous rappeler une certaine manifestation au Québec

Si l’action du gouvernement (influencé par des groupes d’intérêt) est le problème, est-ce que davantage de gouvernement influencé par ce nouveau groupe sera la meilleure solution?

La course à la maison blanche

Voici ce qui devrait être un portrait sérieux et objectif des républicains… Alexandre Sirois: La Presse

Herman Cain est un noir qui est "un excellent orateur", donc l’auteur conclu qu’il aurait pu "faire carrière à la tête d’une de ces immenses églises du Sud." Difficile de commenter davantage un tel constat… est-ce la réflexion typique d’un touriste Québécois?

Ron Paul ne fait pas de compromis sur ses valeurs, ses 35 ans en politique sont l’antonyme de la girouette. Il veut avant tout balancer le budget et mettre fin aux guerres non déclarées par le Congrès. Le journaliste conclu donc que Dr. Paul propose des idées controversées depuis des décennies! Même si Ron Paul affirme qu’il faut couper le budget militaire et faire le ménage dans les dépenses du gouvernement au lieu de couper l’aide sociale (il juge qu’on ne peut pas couper des gens que le gouvernement est coupable d’avoir rendu dépendants), le journaliste conclu que Dr. Paul est incapable de mettre "d’eau dans son vin." Pourtant il a été élu 12 fois au Congrès et il remporte de nombreux "straw polls", mais bon, il est tellement idéologique qu’il est impossible qu’il trouve du monde pour voter pour lui…

Suite à une couverture médiatique pro-Obama des élections américaines par nos journalistes Québécois (quelqu’un a dit Hétu?), je désire présenter ma vision que j’espère être beaucoup plus objective. Au pire ce sera le contre-poids de leurs compte-rendus. Au mieux vous aurez le goût de vous informer, d’aller aux sources, et vous aurez une image plus claire de la politique américaine. Réglez votre objectif au foyer!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.